Back to Top
Le bilan tricot 2018

Hello les amis et bienvenue au bilan tricot 2018 ! Après un loooong break sur le blog, en 2019, les crêpes sont de retour. Ecrire plus régulièrement fait partie de nos bonnes résolutions, reste à savoir si on la tiendra 🙂

Vous vous souvenez peut-être que nous avions mis quelques ambitions pour 2018 par écrit l’an dernier. Cette année a été particulièrement prolifique en projets tricot et je tenais donc à faire un petit bilan !

C’est parti. En 2018, j’ai tricoté… roulements de tambour… 35 projets ! C’est de loin l’année la plus productive et probablement celle où j’ai le plus saoulé tous mes proches en tricotant quasi non stop (pardon). J’ai aussi eu à coeur de n’offrir que du tricoté main à Noël et déjà avant pour les anniversaires, j’ai de plus en plus le réflexe de demander à mon entourage si un cadeau fait main les intéresserait.

Allez, sans plus blablater, c’est parti pour le détail ! Quand je n’ai pas d’article dispo, j’ai mis le lien vers mes projets Ravelry.

Toute la production 2018 :

Des pulls :

Un top :

Une maxi couverture :

De la layette :

Des châles :

Des snoods :

Des bonnets :

 

Des chaussettes :

Les awards…

  • La marque de laine la plus tricotée :

Il s’agit sans conteste et de loin de la marque De Rerum Natura, où la seule qualité que je n’ai pas encore tricoté est le lin (Antigone) sorti cet été. J’ai réalisé cette année 3 projets en Albertine (fingering), 2 projets en Pénélope (DK), 1 projet en Ulysse (Sport), 3 projets en Gilliatt (Worsted) et 2 projets en Cyrano (Aran) ! Je suis fan de tout ce que fait cette marque.

 

  • Le modèle le plus tricoté :

Le bonnet SMALT en laines Lang Yarns : je l’ai adapté à 3 couleurs pour lui donner une inspiration « Le slip français ». Résultat, tous ceux qui le voient l’adorent et je me retrouve à en faire 5 en 2018 et déjà un de plus en 2019 ! Le contraste des coloris choisis et l’élasticité de la laine Lang Merino 120 contribuent beaucoup à son succès.

  • Le plus beau challenge :

J’ai bien réalisé un Test Knit et 2 KAL cette année, c’étaient de grandes premières, mais le vrai challenge ce fut le match de Knittitch où j’ai participé dans la maison Serdaigle. Ca m’a appris à mesurer et peser mes tricots pour mieux comprendre combien de métrage je tricote. Surtout, cela m’a permis de rencontrer des tricoteuses à Paris dans une ambiance super détendue de tricothé spécial Serdaigle !

 

  • Le projet le plus addictif à tricoter :

Sans hésiter, les chaussettes ! Elles sont idéales pour tricoter dans les transports, elles avancent doucement sans que ce soit trop frustrant, et elles ouvrent tellement de possibilités…

  • Mon projet préféré :

Esthétiquement, c’est indéniablement mon châle A girl’s Best Friend d’Isabell Kraemer en laines Lily Neige. Il est à tomber, je ne me lasse pas de le contempler ! Et je n’ai pas trouvé le tricot trop pénible, malgré la longueur des rangs sur la fin.

En revanche, à porter, c’est mon châle Range qui l’emporte : je n’étais pas 100% sure que j’arriverai à l’utiliser beaucoup, et il s’avère qu’en hiver c’est le meilleur allié qui soit ! La laine épaisse Cyrano de De Rerum Natura fait parfaitement barrière contre le froid et se détend peu à peu pour devenir moins rustique et plus douillette. La forme triangulaire me permet de l’arranger chaque matin un peu différemment. Le point mosaïque dégradé sur la longueur finale rend aussi bien à l’endroit qu’à l’envers !

… Et les petites déceptions :

  • En laine :

La qualité Super Trouper de Wool and the Gang : une qualité censée passer en machine et achetée pour ça. J’ai tricoté un gilet bébé qui est ressorti troué par son premier passage en machine à 30 degrés. Le SAV n’a franchement pas assuré ensuite.

 

  • En projet :

Le pull Nebraska de DMC en laine Denim (Coton Natura Medium) : gros problème sur la quantité de laine indiquée par le modèle. Ensuite j’ai voulu adapté un modèle « à plat » en modèle en rond : s’en sont suivi de nombreux rangs de détricotage… A la fin, j’ai eu des soucis de couleurs qui dégorgaient énormément de façon inégale, et désormais le poids du coton semble déformer le pull lorsque je le porte, l’encolure ne cesse de s’élargir.

Voilà, c’est tout pour cette rétrospective 2018 ! Objectif 2019 : déstasher. Désormais, je planifie beaucoup mieux tous les projets que je veux faire, et je mets ça dans une queue qui malheureusement s’allonge à la même vitesse que les projets se finissent 🙂

Au moins, j’ai de quoi m’occuper ! Et vous, quels sont vos tops 2018 ? Vos projets 2019 ?

Crêpe fille #1. Addict au tricot moderne et à Ravelry, je ne quitte jamais mes aiguilles. Un peu de couture et à de rares occasions, on peut me trouver avec un crochet en main - pour en faire quoi, je ne suis pas sûre de savoir :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *