Back to Top

Maxi plaid en laine géante

10/06/2018|585 Views|1 Comment
Maxi plaid en laine géante

Vous les avez peut-être déjà vues, ces vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux avec des personnes qui tricotent de la laine géante avec leurs bras, non ? Pendant longtemps, ça m’a fait sourire mais je n’avais pas spécialement envie de me lancer. Je savais que Bergère de France avait lancé des « pelotes » de laine géantes (à ce stade, ce sont des méga boules de laines plus grosses que des ballons de foot !), mais le prix et le style des objets finis ne m’intéressaient pas. Et puis comme bien souvent, ce qui a donné naissance à ce projet, c’est une idée cadeau. Quand notre couple d’amis le plus proche a émis un intérêt pour un plaid de ce style, je l’ai noté dans un coin de ma tête… Et quand on a dû leur trouver un cadeau de mariage et que Bergère de France a soldé ses pelotes géantes, c’est comme si les planètes s’étaient alignées pour que je m’y mette !

Alors cette histoire c’est l’histoire du projet le plus sportif de ma carrière tricotesque, dans tous les sens du terme. Déjà, quand j’ai voulu mettre à exécution le projet et donc commander la laine appropriée pour le plaid, il faut savoir qu’on était à environ 10 jours du mariage – large, en somme. Malheureusement, entre jours fériés et gardien absent, j’ai dû attendre jusqu’au mercredi soir précédent le mariage (pour lequel nous partions le vendredi matin) avant de récupérer enfin mes précieux: 2 méga cartons de balles de laines, 5 en tout. J’avais donc moins de 48h pour tricoter un plaid.

Ensuite, j’ai voulu tester le fameux « arm knitting », c’est-à-dire le fait de tricoter avec mes bras. Malheureusement, je ne m’étais pas rendue compte que ça ne marche pas vraiment pour un objet aussi large qu’un plaid et pour quelqu’un qui débute : va caser 50 mailles géantes sur un seul bras… (spoiler : ça ne marche pas). J’ai donc dû me rabattre sur des tubes pour me servir d’aiguilles taille 30. L’un était le tube qui contient mon kit de blocage de chale, et l’autre est un manche à balai. Avec tout ça, j’y suis allée un peu au pif. J’ai donc monté 50 mailles au total en espérant que ça suffirait pour faire un plaid de taille de canapé. Je savais vu le volume de laine que je ne pourrais pas faire une taille de lit double. Au final le plaid était plus large que long, donc j’aurais peut-être dû faire moins de mailles. J’ai tricoté en jersey endroit et rabattu de façon traditionnelle une fois arrivée à épuisement des stocks.

 

Le résultat sur un lit 2 places

Quelle type de laine pour un plaid géant ?

De la grosse laine, évidemment ! Là on sort des catégories habituelles, ce n’est même plus ‘chunky’, c’est juste… giant ! J’ai aperçu des boutiques en ligne qui en vendent, notamment sur Etsy et par le biais des tutoriels Youtube. Comme toujours, je suis attachée au fait d’acheter de la laine aussi éthique et traçable que possible. J’ai opté pour la laine Waouh Wool de Bergère de France, une référence qu’ils ont sorti cette année. C’est de la 100% Mérinos : incroyablement douce et chaude.

Elle est livrée dans une boîte transparente assez résistante qui fait office de bol à laine pendant le tricot, afin que la laine ne roule pas et surtout ne se salisse pas car c’est une laine mèche. Un petit catalogue de modèles est livré avec.

Si c’était à refaire toutefois, je chercherais peut-être une laine mélangée plutôt qu’une laine mèche, juste pour avoir plus confiance dans la durabilité et aussi que le projet final soit un peu moins lourd.

Waouh-wool
Contente d’avoir enfin récupéré ma laine !

 

Quel niveau de difficulté ?

On voit beaucoup circuler l’idée que le arm knitting etc serait accessible à tous. Certes, vu la taille de la laine, exit les torsades ou la dentelle : on ne fait que du jersey endroit ou du point mousse, soit les basiques du tricot. Je ne suis pas tout à fait d’accord cependant sur l’accessibilité, car pour bien tricoter dans des conditions si extrêmes, mieux vaut savoir déjà tricoter normalement. Le geste n’est pas du tout facile à appréhender avec des « aiguilles » aussi grosses. Après, le ressenti au tricot est très différent du tricot habituel et je comprends pourquoi nombre de tricoteuses chevronnées ne se montrent pas du tout intéressées par ce type de pratique. Personnellement, je trouvais ça intéressant à tester.

La difficulté pour moi a été l’aspect physique (et évidemment le manque de temps !!). Il m’a fallu appréhender le maniement de balais… J’ai d’abord voulu tricoter assise, mais je me suis ensuite rendue compte que tricoter debout en ayant les manches posés sur le canapé ou le lit m’économisait bien plus que de démarrer en position assise, car je pouvais laisser reposer 1 des 2 manches pendant la formation des mailles notamment. Il faut comprendre que plus l’ouvrage avance, plus le poids est lourd et pèse sur les « aiguilles »… c’est du sport en somme !

Comment le refaire pareil ?

Les premiers rangs…!

Je résume, donc :

  • 5 pelotes de Waouh Wool de Bergère de France (j’ai utilisé le coloris Ecru)
  • Des manches à balai, tringles, tuyaux fins… ou des aiguilles 25 ou 30 (mais il vous les faudra très longues !!!

Montez 50 mailles (ou 35-40 pour avoir des rangs plus court et avoir un plaid plus long que large) et tricotez en jersey endroit jusqu’à ce que mort s’ensuive… ou que votre pelote se termine !! J’ai suivi la technique qui consistait à tenter de roulotter un peu les 2 extrémités de pelotes lors d’un changement pour les attacher en douceur. Il faut faire attention en manipulant la laine Waouh car, comme toute laine mèche, elle peut casser. Je l’ai expérimenté à 2 reprises dans ma 2e pelote. Ensuite, j’ai trouvé la bonne méthode pour ne plus l’abimer.

Ce que j’ai préféré ?

La laine est méga douce et chaude… le rendu des mailles est dense et vraiment beau. Et puis c’est une chouette expérience en soi !

giant-wool-soft
Le moelleuuuux

Voir mon projet sur Ravelry

Crêpe fille #1. Addict au tricot moderne et à Ravelry, je ne quitte jamais mes aiguilles. Un peu de couture et à de rares occasions, on peut me trouver avec un crochet en main - pour en faire quoi, je ne suis pas sûre de savoir :-)

1 Comment on this topic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *