Back to Top

Robe Georgina de La République du Chiffon

15/05/2018|67 Views|0 Comments
Robe Georgina de La République du Chiffon

J’ai, depuis quelques semaines, 3 patrons de La République du Chiffon (RDC) dans ma « patronthèque »  : la robe Victoire , le chemisier Edith et la robe Georgina.

J’avais craqué pour le modèle de la robe Georgina à cause de son dos original, travaillé en superposition.

Depuis que j’ai le patron, j’ai régulièrement essayé de trouver 2 tissus adaptés et qui seraient coordonnés, puisque tout l’effet dans le dos vient de l’utilisation de deux étoffes assorties.

Finalement j’ai utilisé ce patron pour la 1ère fois à l’occasion d’un mariage pour lequel je voulais porter une robe faite maison, mais pas trop habillée. Chez Mondial Tissus j’ai craqué pour une viscose toute douce et souple, avec un petit imprimé, et un crêpe (moutarde ? kaki ? les avis divergent….) qui fait joliment ressortir l’une des couleurs de l’imprimé.

Les explications du patron sont plutôt claires.

J’ai eu quelques soucis lors de la confection du haut de la robe, mais c’est, entre autres,  parce que j’ai voulu aller trop vite …. J’ai ainsi dû démonter une finition avec un biais …. pour la refaire différemment… Pas top !

La partie haute du dos a évidemment été la plus délicate à réussir.

Je pense que la partie « dessous » du dos devrait être moins large d’un cm au niveau des épaules parce que la pose du biais de finition (la bande de  propreté) qui va de l’extrémité d’un côté « dessus » à l’autre côté, en passant par l’encolure devant, est censée se faire sans inclure les éléments du dessous, ce que je n’ai pas pu faire sans « bricoler »…

Chez moi les parties « dessus » sont au final très souples, voire « dansantes », ce qui me plaît, mais je ne sais pas si le résultat était censé être ainsi ; je regrette de ne pas avoir trouvé de schémas ou photos plus précis pour décrire ce point.

De même les parties « dessous » baillaient au 1er essayage ; ma fille m’a aidée à les ajuster ( seule on ne peut vraiment pas gérer ce type de problème 😉 ) et j’ai corrigé ce souci en faisant de petits points au niveau des épaules.

Globalement, je suis contente de ce modèle. A part les ajustements au dos, je n’ai rien changé au patron, et tout s’est bien placé, notamment la taille. J’étais un peu sceptique pour les mancherons (j’ai même envisagé de les ignorer) mais dès le 1er essayage ils m’ont plu.

Des chaussures de la couleur du dos dessous, ça aurait été top! A défaut j’ai remis mes chaussures  » de bal  » nude…

 

Quel tissu ?

Il faut des tissus plutôt fins parce que, vu le montage, on se retrouve avec plusieurs épaisseurs à certains endroits.

Quel niveau de difficulté ?

Le patron est donné avec un niveau 3/4 et je pense que c’est assez juste. La réalisation de la robe demande de la précision, et il faut poser une fermeture éclair invisible.

Comment la refaire pareil ?

Pour le métrage, j’ai suivi les indications données par la RDC, à savoir 110 cm en 140 cm de large pour le tissu A et 50 cm pour le tissu B.

Mais, vu les couleurs un peu particulières de mes tissus, je n’avais pas trouvé de biais à utiliser en guise de bande de propreté. J’ai donc dû les faire moi-même dans mes tissus (j’en suis assez fière 😉 ) mais il m’a fallu jongler un peu pour en avoir assez ; si vous êtes dans le même cas, n’hésitez pas à prévoir un peu plus de tissu !

Ce que j’ai préféré ?

A part les ajustements au dos, je n’ai rien eu à reprendre ; j’ai coupé la robe en taille 40.

La coupe générale du modèle me plaît vraiment bien, je la trouve seyante ; elle souligne la taille tout en restant confortable. Je pense que je porterai régulièrement cette robe, et que je coudrai peut-être une 2ème Georgina, quand j’aurai trouvé une autre association de tissus 🙂

J'ai toujours aimé coudre ! J'adore les tissus (j'en ferais presque collection ;) ) et j'aime cette impression de magie quand une étoffe devient vêtement : ça m'émerveille toujours :) Si vous me cherchez, vous risquez fort de me trouver dans mon atelier, récemment aménagé par mon mari, pour mon plus grand plaisir :) J'ai souvent dit que, si je devais partir sur une île déserte, j'emporterais ma machine à coudre !...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *