Back to Top

Snood / col Prenzlauer cowl de Alma Bali

16/03/2018|100 Views|0 Comments
Snood / col Prenzlauer cowl de Alma Bali

Ah, mon Prenzlauer cowl… je l’ai offert cette semaine à regret et pourtant je suis bien contente de l’avoir fini ! C’est ce que j’appelle un projet love/hate : je l’adore, mais il a été siiiii long à tricoter qu’une partie de moi le détesterait presque un peu. J’ai très envie de le refaire, mais pas tout de suite ! Il m’a pris 3 semaines de tricot, un total d’environ 55 heures.

Le Prenzlauer Cowl est un snood tricoté en fingering, j’ai choisi de la merinos single pour ma part. Il se porte en double et il est constitué intégralement de points texturés qui sont des variantes de brioche. Il est composé de 12 sections : 3 sont complètement unies et toutes les autres sont fondues, mélangeant 2 coloris tour à tour (C1, C1-2, C2, C2-3, C3, C3-1…  vous suivez ?).

Tout l’intérêt du modèle, du moins à mon sens, est de le tricoter dans des laines à speckles ou changeantes : 3 coloris qui se fondent les uns dans les autres et créent de jolis contrastes. Je suis incroyablement fan des 3 variantes créées par la designer, Alma Bali.

Ma collègue voulait un snood et m’a laissé le champ libre pour la laine une fois le modèle choisi : j’ai sauté de joie à l’idée de tester ENFIN les laines de La Bien Aimée qui me faisaient envie depuis si longtemps…!

labienaimeeyarns
Combo de laines La Bien Aimée : Driftwood Graffiti, Peché Mignon et Loam

Quel niveau de difficulté pour le Prenzlauer cowl ?

Ce n’est PAS un projet pour débutants…! C’est un cri du coeur qui n’est pas pour vous décourager mais un peu par frustration, en réalité. J’ai beaucoup aimé tricoter ce projet et il n’y a somme toute qu’un seul point à comprendre : tricoter les mailles du dessous, une maille sur 2. Cela dit, la grosse difficulté du patron tient dans le fait que si vous vous trompez (et il y a des chances que ça arrive car d’une section à l’autre, les rangs changent et j’avais du mal à saisir la logique de la brioche en étant débutante), c’est vraiment très difficile de rattraper de façon invisible votr erreur. Je recommande vivement de mettre des fils de survie (safelines) à chaque début de section.

La 2e difficulté, je l’ai rencontrée tout à la fin au moment de reprendre mes mails d’origine avec le montage temporaire. Encore une fois, la difficulté résidait dans la brioche. Ca a été très dur de retrouver mes petits !

Sinon, le projet est très agréable, mais très long. Il est sans doute plus sympa à faire quand on ne se met pas de deadline.

 

Quelles laines utiliser ?

Il vous faut 3 coloris de laine fingering – je trouve que la merinos single est parfaite pour le côté mousseux du rendu mais vous pouvez aussi utiliser de la laine retordue. Si vous prenez des laines unies, le rendu sera très différent mais joli aussi ; les laines à speckles permettent quant à elle d’avoir ce dégradé très fondu même sur des coloris contrastants qui fait le charme du modèle. Vous avez l’embarras du choix dans les marques pour ce type de laines : Hedgehog Fibers, La Bien Aimée, Artemis Yarn… et même quelques coloris chez La Fée Fil.

prenzlauer_crepemerinos
Fondu des coloris Driftwood Graffiti et Peché Mignon

 

Comment le refaire pareil ?

Je ne vous conseille pas de le refaire exactement comme moi, vu le nombre d’erreurs que j’ai pu y semer ! Malheureusement, comme expliqué plus haut, je ne sais pas bien rattraper les mailles et erreurs dans de la brioche et ça se ressent ici et là.

En matière de fournitures, j’ai utilisé :

  • 3 écheveaux de laine Single Merinos de La Bien Aimée : les coloris Péché Mignon, Driftwood Graffiti et Loam. C’est Aimée qui me les a conseillés à la boutique à partir de Péché Mignon : je ne serais pas allée spontanément vers ces couleurs, mais je lui ai fait confiance et j’adore le résultat !
  • Des aiguilles Knitpro métalliques de taille 3,75. Le modèle recommande du 3,5, mais mes sections étaient trop courtes en 3,5 même avant blocage, alors j’ai pris du 3,75. Je me suis détendue au fur et à mesure du projet, ce qui fait qu’il est bien plus long que prévu (plus d’1,5m après blocage).
  • Le kit lace blocking de Knitpro pour le bloquer bien droit à la fin (plus pratique que les peignes de blocage dans ce genre de projets).

Autres astuces :

Pour ce qui est de la gestion des fils de couleurs, je n’ai pas trop su comment les intervertir pour les faire monter, alors j’ai trouvé une autre astuce:  je tricotais systématiquement la 2e maille du bord avec les 2 fils lorsqu’ils étaient du même côté. Ca a renforcé un peu ma bordure et plus de souci de torsion des fils.

N’oubliez surtout pas votre compte-rang, ça sauve la vie pour vous y retrouver dans les sections !

J’ai opté pour le rabattage à 3 aiguilles, n’étant pas une pro du grafting en général – alors du grafting brioche, je passe mon tour !

La couture n’est pas très gracieuse et je m’en veux un peu, mais j’ai du mieux que j’ai pu et je n’aurais pas su rattraper ça.

 

 

 

Ce que j’ai préféré ?

J’ai beaucoup aimé le fait d’avoir un projet de largeur fixe, donc pas de prise de tête de diminutions et d’augmentations, et de ne travailler sur la texture des points. J’ai adoré voir le dégradé se former. J’aime bien aussi les bordures en icord qui font super propre !

Voir mon projet sur Ravelry

prenzlauer_finished

prenzlauer_snood

Crêpe fille #1. Addict au tricot moderne et à Ravelry, je ne quitte jamais mes aiguilles. Un peu de couture et à de rares occasions, on peut me trouver avec un crochet en main - pour en faire quoi, je ne suis pas sûre de savoir :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *